Agriculture : consommer local, quel bénéfice pour le climat ?

Si tous les pays du monde passaient à une production alimentaire 100% nationale, quelle serait la baisse, en %, des émissions de gaz à effet de serre ?

Moins de 2.5% de toutes les émissions du secteur agricole ! Soit moins de 0.8% de toutes les émissions mondiales de GES (dont l’alimentation représente ~30%). Autrement dit, et contrairement à ce qu’on peut imaginer, “consommer local” n’est pas une mesure efficace pour limiter le dérèglement climatique. Une phrase qui peut paraitre provoc’ : raison de plus pour prendre le temps de comprendre ce qui paraît contre-intuitif.

En juin dernier paraît une étude dans Nature Food : “Global food-miles account for nearly 20% of total food-systems emissions”. Autrement dit, le transport représente 20 % des émissions de notre alimentation. Pourtant, d’après cette même étude, passer à une consommation 100% nationale ne réduirait les émissions du secteur que de ~ 1.7% … Mais alors, pourquoi est-ce qu’une consommation locale a un si faible impact sur ces émissions ?

Publié le novembre 9, 2022


Explications









Pour aller plus loin

 

Sources

L’infographie est fondée sur l’article Global food-miles account for nearly 20% of total food-systems emissions, publié en juin 2022 dans Nature Food (Li et al, Nature Food, 3(6), 445-453.) – pdf de l’étude complète.

Une discussion en est donnée sur Carbon Brief : ‘Food miles’ have larger climate impact than thought, study suggests.

Enfin, les données qui détaillent les émissions de gaz à effet de serre des différents produits sont celles à la base de l’infographie de Our World in Data : You want to reduce the carbon footprint of your food? Focus on what you eat, not whether your food is local.

 

 


Une ressource à côté de laquelle on serait passé? Suggérez-la nous!

Une coquille, une typo, une erreur? N'hésitez pas à nous contacter.