Rapport WWF-EcoAct : Le défi climatique des villes

Cliquez pour retrouver cette ressource sur votre table de chevet.

Favoris

Rapport WWF-EcoAct : Le défi climatique des villes

Un rapport pour comprendre les enjeux du réchauffement climatique à l'échelle des villes et penser des solutions concrètes et efficaces.
/ Article scientifique
/ Intermédiaire / Expert

Dans ce présent rapport, WWF et EcoAct (un cabinet de consulting spécialisé dans les stratégies bas carbone) partent d’un double constat simple:
– d’un côté, depuis 2015 et les Accords de Paris, rien n’a vraiment bougé;
– de l’autre côté, une grande part des mesures de lutte contre le réchauffement climatique (atténuation du réchauffement et adaptation face au réchauffement) dépendent de l’échelle infra-nationale (70 à 50% de ces mesures, selon le rapport d’évaluation du GIEC de 2013).

Les deux organisations ont alors choisi de réaliser une étude concrète sur les liens entre villes et réchauffement climatique, en prenant pour cas d’étude les 10 plus grandes métropoles françaises. Elles représentaient à elles seules 16% des émissions nationales de gaz à effet de serre en 2015.

“La présente étude, co-construite avec EcoAct, a été réalisée sur la base d’une revue détaillée des travaux existants français et internationaux, et d’échanges précieux avec des métropoles engagées. Elle met en lumière la responsabilité des territoires urbains français en matière de changement climatique, leur engagement pour le climat, et propose des objectifs locaux en traduction de l’Accord de Paris pour dix métropoles prises en cas d’études, avant de proposer des visions prospectives des enjeux de neutralité carbone et d’un objectif «100% énergies renouvelables»”. Extrait de l’introduction du rapport “Le défi climatique des villes”

En se reposant sur une définition scientifique d’objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre alignés avec l’objectif «plancher» d’1,5°C et l’objectif «plafond» 2°C que fixe l’Accord de Paris, le rapport commence déjà par expliquer sa méthodologie de comptabilisation des émissions carbone, avant de rappeler les cadres réglementaires français et européens dans ce domaine. Ces informations précieuses permettent de comprendre pleinement la suite de leur démonstration, et les enjeux concrets qui se jouent à l’échelle locale.

L’étude propose ensuite de définir des objectifs locaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre: il s’agit dont ici presque uniquement d’objectifs visant à lutter contre ou atténuer le réchauffement climatique (à la différences des mesures d’adaptation qui visent à mieux “vivre avec”).

Enfin, les auteurs terminent ce rapport en développant des pistes de solutions pour ces collectivités, secteur par secteur. Ils identifient également “les freins qui s’opposent encore à une réelle accélération de la transition écologique dans les territoires et esquissent des pistes d’actions relevant tant du local que du national pour lever ces freins et relever collectivement le défi” de la transition écologique (extrait du préambule du rapport).